Un autre regard

« Il y a autant de façon d’aimer qu’il y a de cœurs. » Cette phrase d'Anna Karénine, héroïne de Tolstoï, est le fil conducteur de la deuxième édition de Kino, Festival des films de Russie et d’ailleurs. Elle illustre la diversité qui est le moteur du Festival. Diversité des regards, des paysages, des esthétiques.
Diversité des échanges qu’il vous invite à avoir avec les réalisateurs programmés cette année, venus de Russie, d’Arménie, d’Estonie, de Géorgie, du Kazakhstan, de Lituanie, de Moldavie, d’Ukraine.
Face aux événements auxquels nous assistons dans les régions du monde explorées par Kino, Festival des films de Russie et d’ailleurs, cette diversité nous rappelle qu’il est essentiel de construire des ponts là où les craintes creusent des fossés.
Véritable espace de dialogue interculturel, cette édition de Kino, Festival des films de Russie et d’ailleurs a été imaginé comme un étonnant voyage teinté d’humanisme vers des contrées et des destins lointains et pourtant si proches...

L'équipe de Kino

 

Le festival, ses origines et sa mission

Kino Festival des Films de Russie et d’ailleurs est né du constat de ses fondateurs et de sa directrice artistique que la production cinématographique actuelle des pays post-soviétiques restait encore largement méconnue du public européen.

Le festival s’est donné pour mission de présenter au public romand des films produits récemment dans des pays issus de l’ancienne Union Soviétique. Le succès auprès des spectateurs de la première édition, qui s'est déroulée entre Genève et Lausanne du 21 au 29 septembre 2013, a immédiatement inscrit cet événement dans la durée.

Le public romand et les professionnels du cinéma peuvent désormais découvrir les meilleures œuvres des deux dernières années, sélectionnées parmi la production cinématographique de Russie, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Estonie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lettonie, Lituanie, Moldavie, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan et d'Ukraine.

Bien que produits dans des pays aujourd’hui indépendants les uns des autres, ces films partagent une culture cinématographique commune. 

Kino Festival des Films de Russie et d’ailleurs propose aux cinéphiles une palette diversifiée de films jamais projetés en Suisse : des longs métrages de fiction, des films documentaires, une rétrospective ainsi qu'une projection spéciale pour jeune public.